Retour au CrossFit après une grossesse

Avez-vous déjà eu le sentiment que quelqu’un vous cache quelque chose? Cela m’est arrivé plusieurs fois maintenant, alors je sais que ce n’est pas un hasard.

Vous voyez, je suis une physiothérapeute de santé pelvienne – oui, le genre qui vous aide quand vous avez une diastase abdominale après une grossesse, quand vous ressentez des douleurs pendant les rapports sexuels, et quand vous avez une incontinence urinaire ou intestinale. Les patientes se confient à moi, partagent des choses qu’elles ne diraient pas à leurs proches et à leurs amis, alors vous pouvez imaginer ma confusion quand j’ai réalisé que certaines patientes me cachaient quelque chose.

Je peux dire avec certitude que certaines de mes patientes ont eu peur de me dire qu’elles font du CrossFit. Une fois qu’elles me l’ont finalement avoué, ce qui s’est passé ensuite a généralement été le plus surprenant – ma confession.

Oui, moi aussi je fais du CrossFit.

Typiquement, elles répondent avec un ouf de soulagement qui semble dire, “Dieu merci. Je pensais que tu allais me dire d’arrêter ma passion, et je ne sais pas ce que je ferais sans elle.” Après cette conversation, nous avons un peu plus de facilités à discuter de fuites urinaires sur les Box jumps et les double-unders.

Alors, les physiothérapeutes sont-ils vraiment contre le CrossFit ?

Absolument pas. D’où vient cette idée que les physiothérapeutes n’aiment pas le CrossFit?
Il n’y a pas trop longtemps de cela, probablement vers 2013 quand cette vidéo sur “pourquoi il est normal d’avoir des fuites urinaires durant l’entrainement” est devenue virale, je n’étais pas fan de cette discipline.

Dans la vidéo, une athlète interviewée lors d’un événement CrossFit a présenté son gynécologue (également un CrossFitter) qui a déclaré qu’il était normal d’avoir des fuites urinaires pendant les séances d’entraînement. Bien sûr, cela a déclenché un gémissement collectif au sein de la communauté de physiothérapie pelvienne. Aujourd’hui, les deux communautés se sont réconciliées mais la stigmatisation est toujours là. Pourquoi? Cela revient à quelque chose auquel nous pouvons tous nous identifier: la peur. Nous craignons ce que nous ne comprenons pas.

J’ai été une athlète toute ma vie – la course, le ski nordique, la natation, le yoga, le pilates, et oui, un peu de musculation à un moment donné. J’ai deux enfants, âgés de quatre et six ans, et j’ai dû ajuster mes habitudes en conséquence (une manière polie de dire que mes enfants portent la culotte à la maison).

J’ai été intimidé par l’idée d’aller dans une salle pleine de poids et d’athlètes aux performances monstrueuses, utilisant des termes que je ne comprenais pas comme metcon et WOD. Cependant, l’ambiance détendue de mes sorties running et de mes cours de yoga ne m’aidait à atteindre mes objectifs physiques et psychologiques.

Si je mettais un pied à la box de CrossFit, cela signifierait-il que j’ai accepté la normalité des fuites urinaires pendant l’entrainement ? Est-ce que mes souvenirs de grossesse (diastase, quelques problèmes au niveau du plancher pelvien et la douleur d’une chirurgie de la hanche) m’empêchent de faire quelque chose?

À ma grande surprise, cet endroit étrange s’harmonisait bien avec ce que je savais en tant que physiothérapeute.

En tant que mère, je ne suis pas brisée et il y a beaucoup de choses que je peux faire. Le mouvement est évolutif. Le corps aspire à ajouter de la charge intentionnellement.

Maintenant, quand je marche dans ma box de CrossFit locale, mes amis sont là – les mamans et les papas de mon quartier, leurs enfants dans la garderie – et nous discutons de la séance d’entraînement de la journée et de la façon dont chacun va évoluer . La musique continue à hurler mais il n’y a plus de peur.

#FiniLeSolHumide

En tant que maman, physiothérapeute et CrossFitteuse, voici ce que j’ai appris et partagé avec mes patients.

Trouver un bon coach en qui vous avez confiance

Mon abandon de la peur n’est venu qu’avec l’aide d’entraîneurs compréhensifs et bien entraînés qui continuent de me guider en toute sécurité tout au long du voyage. Je crois qu’ils comprennent ce qui se passe avec moi, qu’ils ne me mettent pas en danger en connaissance de cause, et qu’ils sont prêts à travailler avec moi sachant parfaitement ce que je suis capable de faire aujourd’hui et ce que je souhaite pouvoir réaliser demain.

Soyez intelligent

Si votre voiture perd de l’essence, vous l’amenez au garage. Si vous avez des fuites urinaires pendant l’entrainement, allez consulter. La plus belle chose à propos du CrossFit est que l’adaptation des mouvements au niveau de l’athlète est une partie normale de la culture. Juste parce que vous avez de petits soucis maintenant ne veut pas dire que le CrossFit est fini pour vous . Cela signifie qu’il est temps pour votre coach d’évaluer votre forme et votre respiration et de travailler avec vous pour identifier la panne. Si ça ne marche pas, il est peut-être temps de consulter un physiothérapeute de la santé pelvienne familier avec le CrossFit.

La connaissance est le pouvoir

Il peut y avoir beaucoup de raisons pour l’incontinence urinaire d’effort (fuite d’urine quand vous soulevez, sautez, pliez, et ainsi de suite). Heureusement, nous sommes à une époque où la plupart des cliniciens, entraîneurs et athlètes comprennent que la solution ne consiste pas toujours à faire du Kegel ou à se renforcer seul. Une personne avec les muscles du plancher pelvien hyperactifs (à la suite de traumatismes de naissance ou de stratégies de mouvement sous-optimales, par exemple) peut avoir de la difficulté à coordonner l’activation musculaire et la stratégie de relaxation pour contrer la pression abdominale. Dans de nombreux cas, l’examen de la technique, de la respiration et des stratégies de mouvement et la rééducation de la relaxation des muscles du plancher pelvien peuvent entraîner une réduction ou une élimination des fuites urinaires durant une activité.

Obtenir de l’aide de quelqu’un qui soutient et comprend ce que vous voulez faire

Cela m’attriste de le dire, mais tous les entraîneurs ne vous diront pas que les fuites urinaires doivent être traitées et tous les physiothérapeutes ne seront pas en mesure de vous dire qu’il est préférable d’adapter vos double-unders plutôt que d’arrêter totalement le CrossFit. Cela dit, passez un peu de temps à faire des recherches pour trouver un entraîneur ou un physiothérapeute dont l’approche s’harmonise avec vous en tant qu’athlète et patiente. Toutes les fuites ne peuvent pas être «réparées» avec la thérapie physique ou l’encadrement, mais dans la plupart des cas, la bonne équipe de soins peut vous aider à avoir des améliorations.

En 2013, quand la fameuse vidéo «fuites urinaires pendant l’entrainement» est devenue virale, il n’y avait pas beaucoup d’options et la plupart des professionnels de la santé ne voulaient pas parler de la façon de traiter les fuites urinaires sans sortir complètement quelqu’un de son entraînement. Cinq ans plus tard, il est temps de passer à autre chose.

Ne serait-il pas plus agréable de mettre de côté la peur, de communiquer plus ouvertement et de travailler ensemble pour trouver une solution qui ne nous éloigne pas des mouvements naturels pratiqués par notre corps ?

Prenez contact avec un entraîneur qui reconnaît que les fuites sont fréquentes mais pas normales . Prenez rendez-vous avec un physiothérapeute qui peut vous aider à trouver la cause sous-jacente de votre problème, et travaillez avec eux pour adapter votre entraînement à ce que vous voulez être capable de faire tout en respectant ce que vous pouvez faire aujourd’hui.

Article issu de: https://www.girlsgonestrong.com/blog/pregnancy/considerations-returning-crossfit-pregnancy/